"La fuite en Egypte" de Charles-Alphonse Dufresnoy

8 avril 2014

La conférence aborde le tableau de Charles-Alphonse Dufresnoy intitulé La Fuite en Egypte. Ce tableau illustre un sujet religieux : l’exode de Marie et de Joseph pour sauver le Christ enfant menacé par les soldats d’Hérode. Il a fait l’objet d’une lourde restauration en 1988, avec notamment un rentoilage et la pose d’un châssis neuf. Cette œuvre faisait partie des tableaux qui étaient visibles dans l’Église Saint-Nicolas à Saint-Maur.

Le tableau de Dufresnoy illustre le thème de La Fuite en Égypte et montre la Sainte famille en marche et non dans un des épisodes annexes comme le repos ou les différents miracles. Le groupe de la Sainte famille avance de la droite vers la gauche.

Les personnages sont habillés non pas à la mode du XVIIe siècle mais à l'antique, rappelant l’époque où vivait le Christ. La Vierge est habillée d'une robe rouge clair presque rose (coloris fondu et tendre qui rappelle Pierre Mignard, un des proches de Dufresnoy), un manteau bleu intense (symbole de fidélité et de pureté) et porte sur la tête un voile marron clair. Jésus est placé devant sa mère et lui tient la main comme pour la guider. Il est vêtu d'une robe bleue ceinturée à la taille et s'appuie sur un bâton. Enfin, Joseph est habillé d'une tunique bleue lui arrivant sous les genoux et d'un manteau orange. Sa main gauche est levée et semble montrer la direction à suivre. Il tient dans la main droite, la bride de l'âne les accompagnant dans leur voyage.

De nombreux recueils illustrés de gravures d'après l'antique étaient diffusés dans les ateliers d’artistes et constituaient pour les peintres d’utiles aide-mémoire. Ils avaient ainsi accès à un répertoire formel de costumes et d’accessoires contribuant à donner une cohérence historique à leurs images.

Dufresnoy a ajouté au groupe de la Sainte famille des angelots. Ces derniers prennent des fleurs d’une petite corbeille et les jettent aux pieds de la Sainte famille. Des drapés de pudeur cachent leur nudité.

Dans les arbres, deux oiseaux très colorés sont posés sur les branches. On remarque qu'ils ont tous les deux la tête tournée vers la gauche, dans la direction que prend le groupe, vers l’Égypte.

Le premier plan est assez frontal et en cela rappelle les bas-reliefs antiques étudiés par Dufresnoy pendant son séjour en Italie. En revanche, l’arrière-plan du tableau s’ouvre sur un ciel nuageux dans un paysage montagneux et boisé qui s'estompe dans le lointain en teintes bleutées.

Texte conférence Type de fichier : pdf , Taille : 146,45 ko